Accueil \ Actualités...

La psychologie du sport en Belgique francophone

Date de parution : 29 Avril 2005 Auteur : | Catégorie : Generalite | date | Retour

En 2001, Xavier Sanchez, Philippe Godin et moi-même avons mené une enquête en Belgique francophone afin
- d’identifier les professionnels qui offraient des services en matière de psychologie du sport
- de déterminer quels étaient les services offerts par ces professionnels.

Les résultats de cette enquête ont été récemment publiés dans une revue internationale : Sanchez, X., Godin, P., & De Zanet, F. (2004). Who delivers Sport Psychology Services? Examining the field reality in Europe. The Sport Psychologist, 19, pp. 81-92.

L’originalité de cette étude a été d’élargir l’enquête à toute personne susceptible d’offrir des services en matière de préparation mentale quelle que soit sa formation initiale. Dans un premier temps, nous avons donc contacté différentes associations professionnelles susceptibles de nous renseigner des personnes travaillant avec des sportifs.

Suite à ce premier travail, 25 personnes offrant de tels services ont reçu un questionnaire détaillé à propos de leurs activités. Nous avons ainsi récolté des informations à propos de ces professionnels (âge, emploi actuel, niveau de formation, …), mais également à propos des services offerts. Ainsi, nous avons pu obtenir des informations à propos…
- des interventions réalisées ;
- des principales raisons invoquées par les athlètes pour consulter ;
- des principales méthodes utilisées par ces professionnels ;
- des qualités d’un bon intervenant ;
- des conditions de réussite d’une intervention.

Au final, nous avons reçu un total de 18 réponses. Les résultats de cette enquête indiquent que les professionnels qui offrent des services en matière de préparation mentale disposent d’un niveau de formation et d’expérience très variable. Contrairement aux pays où l’accès à la profession est réglementé (États-unis, Grande-Bretagne) ou en voie de l’être (France), on peut observer qu’en Belgique francophone se côtoient des professionnels dont le niveau de formation est inégal.

En outre, les 3 principales raisons des consultations sont, en ordre d’importance, la gestion du stress, le manque de confiance en soi et la motivation. En ce qui concerne les techniques utilisées, citons, par ordre d’importance, les interventions intégrées (entraînement aux compétences psychologiques), les techniques relevant de la psychothérapie systémique et les techniques d’entretien.

Depuis 2001, la situation de la psychologie du sport en Belgique francophone a quelque peu évolué. En effet, en 2004 une première convention a lié la Société Belge Francophone de Psychologie du Sport et l’Adeps en vue d’offrir aux sportifs et à leurs fédérations la possibilité de mieux prendre en compte les aspects psychologiques liés à leur pratique.

Pour plus d’informations à propos de cet enquête, n’hésitez pas à me contacter.

News précédente                                                                                            News suivante

Carte du site | Statistiques
Copyright © 2003 - 2018 OptimumCoaching - Tous Droits Réservés.
Free counter and web stats